L’audace

Ticha Blabla/ août 24, 2019/ Blabla (fr)/ 0 comments

Coquetterie

Coquetterie

L'audace

"On cache souvent sous une audace apparente beaucoup de timidité."

Proverbe français: Le recueil d'apophtegmes et axiomes 1855

 

Je suis et j'ai toujours été d'une grande timidité. Avec le temps, j'ai cherché un moyen d'y remédier. Même si j'arrive plus ou moins bien à la camoufler, elle reste toujours présente. Une des façons que j'ai trouvé pour y palier fut d'oser, de provoquer. J'ai même ouvert un blog en guise de journal de bord. J'aime susciter des réactions chez les gens, les prendre à contre-pied. Cela m'amuse. Cela ajoute une touche pimentée à une conversation, cela me permet de savoir si une personne est prompte à l’auto-dérision, si elle a un sens plus ou moins aigu de la répartie etc...

Bousculer les gens, pour pouvoir mieux les cerner.

J'aime l'authenticité, les gens vrais. Chaque action suscite une réaction. Et je dois avouer que je prends plaisir à observer les mimiques chez les gens, leurs tics verbaux, l'expression de leurs émotions. Je préfère de loin rire à gorge déployée, ou bien m'engueuler avec quelqu'un, plutôt que l'on se cache derrière des faux-semblants. Ainsi cela devient intéressant, prenant, vivant. J'aime la vie, son côté croquant, et y mordre à pleines dents. Vous n'avez pas idée à quel point les conversations superficielles m'ennuient.

Parler de la pluie et du beau temps ne m'a jamais fait frissonné, n'a jamais attisé une once de ma curiosité.

Siri peut très bien me donner la météo, je peux tout aussi bien ouvrir la fenêtre, humer l'air et regarder dehors. C'est tellement plus efficace ainsi ! Je peux parler de bons nombres de sujets, mais lorsqu'il faut engager une discussion, je ne sais pas quel thème aborder. Les mots m'échappent, ils se dérobent si facilement que cela en est déconcertant. Alors si je sens quelques affinités avec mon interlocuteur, je deviens insolente, impertinente, je provoque, et je prends ainsi plaisir à converser.

 

"Avec de l'audace, on peut tout entreprendre, on ne peut pas tout faire."

Napoléon Bonaparte

 

Nous sommes des créatures éphémères, si nous passons notre temps à nous camoufler, à nous fondre dans la masse, à fuir, n'est-ce pas utiliser à mauvais escient notre temps ? Osons nous regarder en face, osons nous accepter, osons nous dévoiler, suscitons l’intérêt, et surtout vivons pleinement. Après tout, que serait la vie sans une touche de piment ?

 

 

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*