Vivre

Ticha Blabla/ janvier 23, 2021/ Blabla (fr)/ 0 comments

SL One Billion Rising Campaign - Vivre

Je me retrouve de nouveau à couvrir OBR, mais cette fois-ci avec une image que j'aime, qui me parle, qui a beaucoup de sens pour moi.

Je comprends les mécaniques de campagne.

Les slogans se doivent d'être forts, de porter des messages clairs et qui s'adressent à l'émotionnel de tout un chacun. Même si je n'y réagis pas toujours bien, je comprends très bien leurs buts. Ce qui me déplaît le plus dans ces messages, c'est que leur utilisation est souvent à double tranchant.

Je vous donne le mot le plus véhiculé : survivant.

Il apporte un message fort, décrit bien l'atrocité de la situation vécue. Par contre, il apporte aussi une connotation assez péjorative. En se disant survivant, on appuie sur la notion d'impuissance devant une force largement supérieure. C'est ici que le bas blesse, que les biais peuvent se glisser. Le plus gros problème rencontré dans l'acceptation de son impuissance c'est qu'elle amène vers un sentiment de culpabilité. De ce fait, on les réduit à l'état de victime.

Selon moi, survivre est bien en deçà de vivre.

Lorsqu'on survit, on est toujours sous le joug de notre passé, ce fardeau nous hante, et finalement nous empêche de prendre notre envol. Comme si on avait jamais vraiment brisé nos chaînes. Survivre, c'est accepter l'inconfort, le manque et l'insécurité. Alors que clamer "vivre" apporte un message bien plus clair, plus optimiste, aucune connotation négative, ni même de victimisation. Vivre, c'est agir plutôt que de subir.

Vivre, c'est apprendre de nos erreurs passés, faire face à l'adversité, aller chercher le bonheur les yeux rivés sur l'avenir.

Porter un panneau de victime autour du cou ne fera jamais rien avancé. Je ne me sens pas coupable d'avoir été faible, d'avoir été vulnérable, car aujourd'hui c'est sur cela que j'ai construit ma force. Finalement, les plus faibles sont ceux qui ont cédé à leurs pulsions de violences ; car il faut faire preuve de force pour surmonter nos instincts.

Pour sortir définitivement de l'enfer des violences domestiques, ne pas être une survivante, il faut obtenir justice, se construire un avenir et surtout regarder droit devant.

 

 

Toutes les infos sur la campagne

SL: One Billion Rising Campaign

 


 

 

 

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*