Réflexion

Ticha Blabla/ novembre 20, 2020/ Blabla (fr)/ 0 comments

Tout simplement...

J'ai vu un post sur flickr qui a attiré mon attention. En effet, un photographe que je suis et qui est aussi bloggeur faisait un sondage sur les programmes tiers que l'on utilisait, le temps qu'on mettait à produire, à shooter. Les réponses m'ont surprise et en même temps rassurée.

Le post en question

Could you tell me about photo processing?

Je me suis rendue compte que je n'étais pas la seule à mettre autant de temps à produire une seule photo.

Cela fait plaisir de savoir que je ne suis pas la seule à me casser la tête pendant des heures. Parce que même si il m'arrive de produire une photo rapidement, parfois je mets des heures à l'élaborer et le fait que les gens ne se rendent même pas compte du travail qu'il y a derrière est vraiment  frustrant.

Parfois il m'arrive de montrer un raw shot et le résultat final.

Et je me sens carrément véxée lorsque je m'aperçois qu'en fait, pour la plupart des gens, c'est comme si j'avais tout fait d'un bloc par magie, sans avoir fourni le moindre effort. Le pire c'est lorsque je leur dis qu'il m'a fallu 5 bonnes heures pour obtenir le résultat escompté.

En général, je tombe des nues.

Je ne m'attends pas à être priée pour ça, car après tout, je ne l'ai jamais fait pour récolter des lauriers. Toutefois, ça me donne l'impression que mon travail est dénigré, voir vain. J'aime faire ce que je fais, et je ne changerai pour rien au monde mes méthodes de travail. J'apprends au fur et à mesure que je produis.

Dans certaines photos je me retrouve, et dans d'autres non.

Je ne saurai comment l'expliquer, cependant ces derniers temps, il y a beaucoup d'images que je crée et que je n'aime pas. Bon nombre d'entre elles disparaîtront dans les mois à venir d'ailleurs. Le blogging m'a permis de m'améliorer, de connaître mes limites que je voulais toujours repousser. Mais à force de les repousser, j'en suis arrivée à des extrêmes que je ne désirais atteindre.

Je veux aimer ce que je fais.

Même si je mets plus de temps sur chaque projet, je tiens à les mener à bien, et surtout pouvoir y laisser mon empreinte dessus. Je veux que mon travail reflète celle que je suis, que ce soit mes émotions, une facette de ma personnalité, les choses que j'aime. Je ne veux plus devoir me retrouver à porter un masque y compris dans mes créations.

Lorsque j'ai débarqué dans SL, je me suis dit que je ne me fatiguerai pas à incarner un personnage que je ne suis pas. Que les gens m'aiment ou non, n'y a jamais rien changé. Cela a toujours été à prendre ou à laisser.

Alors pourquoi en serait-il différent avec mon art ?

 

PS: Je vous invite à lire les commentaires sur le post d'Aoi, ils sont plein d'informations utiles pour ceux qui aiment l'édition de photo.

 

 

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*