Puisses-tu…

Ticha Blabla/ novembre 16, 2021/ Blabla (fr)/ 0 comments

Derrière cet épais grillage...

Mes murs tombés, à nue, désemparée, aveuglée par cette éblouissante lumière, de fines particules la traversent, elles scintillent, brillent. Une tiédeur m'envahit, ta chaleur m'enserre, un réconfort inespéré, une addiction petit à petit s'est créée. Ce brasier que je prenais plaisir à alimenter, ce feu qu'à bout de bras je voulais préserver, je le couvais, je m'en nourrissais, il m'hypnotisait. Cette chaleur qu'auprès de nul autre je voulais l'exposer, symbole de mon avidité, de ma cupidité. Ses flammes lentement me consumant, les braises se refroidissant, et ces maudits murs que tu as commencé à ériger.

Ma main tendue que tu as rejeté, une fois, deux fois, puis une troisième, cette main que tu as refusé, tant de fois, que j'en ai perdu le compte.

Et plus, je te vois t'éloigner, et plus, je me sens prisonnière de tes remparts. Je t'observe toujours, j'en crève de voir ce feu s'éteindre, celui qui m'avait marqué au fer rouge; celui qui avait réussi à faire fondre mon cœur, celui qu’obstinément, je pensais pouvoir chérir, même seule. En moi se mêle confusion, détestation; des sentiments contradictoires s'emparent de mon être, et finalement, je ne fais que te blesser.

Je savais que ce jour viendrait, je redoutais le moment où il pointerait le bout de son nez.

Cependant, cette flamme, au bout de cette misérable allumette, brûle pour une dernière fois; elle vacille, se recroqueville, elle n'est plus que l'ombre de ce qu'elle fut autrefois. Dans mon entêtement, je t'aurai emporté avec moi, mon opiniâtreté, jusqu'ici, t'a imposé bien trop de choses. Ainsi, derrière un épais grillage, derrière ces murs que j'ai commencé à rebâtir, je te fais un dernier signe de la main. Les yeux toujours rivés au loin, j'espère...Je ne t'en veux pas, mais je ne serai plus là.

J'ai bien compris. Ce feu, je ne peux plus être celle qui l'anime, je ne peux plus être celle qui le nourrit, et cela ne fait que me peiner d'autant plus.

Puisses-tu briller comme tu as été capable de le faire par le passé, puisses-tu illuminer le regard de ceux qui croiseront ton chemin, puisses-tu marquer les gens comme tu as su capter mon attention...Puisses-tu trouver celui qui sera capable de créer l'étincelle de nouveau.

 

 

 

 

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*