Le temps des décisions

Ticha Blabla/ novembre 12, 2020/ Blabla (fr)/ 0 comments

Cutest model

J'ai déjà mentionné mon manque d'inspiration dans mon précédent article. Ces derniers mois ont été difficiles, je me suis posée un bon millier de questions. Et tout naturellement j'ai trouvé une réponse évidente à mon problème d'inspiration. Il y a deux semaines, je n'avais envie de rien faire, de tout abandonner et puis lors du reset de ma sim j'ai profité de ce temps pour en visiter une.

Tout en me baladant, tout en discutant, j'ai pris le cliché ci-dessus, car je trouvais ce petit chat trognon.

J'étais bien, je prenais du bon temps, je trouvais ce moment très relaxant. Alors même que j'avais décidé de ne rien faire, je me retrouvais déjà en mode caméra et je jouais avec les windlights, avec les angles, la luminosité etc...

La blaze

Je crois que j'avais perdu de vue ce que j'aimais le plus dans la photographie.

Je n'avais pas de deadline, pas de problème de visibilité d'un objet, aucune restriction, aucun thème à respecter, personne derrière moi pour me dire si j'ai respecté ou non les règles. J'étais libre d'immortaliser ce que je voulais. C'était très plaisant au point que je redevienne loquace, moi qui me lassais de parler, qui me pensais incapable de partager quoique ce soit.

J'ai souvent l'impression que lorsque je parle de mes sentiments, c'est comme ouvrir la boîte de Pandore.

Durant les mois passés, j'ai souvent entendu des complaintes à propos de mon activité de bloggeuse. Cela me prenait trop de temps, que je ne voyais plus mes plus proches amis, que je ne parlais que de ça, que j'avais disparu, que je ne me souciais plus de personne, que j'en faisais trop. C'est vrai que le blogging est chronophage, c'est également vrai que je ne voyais plus grand monde. Mais avais-je vraiment besoin de les voir ? Cela paraît cruel de ma part, mais je sais que derrière ces complaintes il y a dans la majeure partie des cas un désir égoïste.

Je dis souvent que je le suis mais je fais toujours en sortes de refréner mon égoïsme.

Je me contrôle au maximum afin de ne blesser personne, afin de ne pas les rembarrer mais j'avais besoin de cette expérience pour m'abrutir la cervelle. Et de ce fait, je me retrouve totalement abrutie. Je n'ai pas ouvert mon blog pour y coller des stylecards, je n'ai pas créé mon flickr pour y poster de la pub. Alors j'ai pris une décision, j'ai besoin de me recentrer sur ce que j'aime faire, je ne veux pas que mon blog devienne une devanture commerciale.

Je me souviens des premiers mails que j'avais reçu.

Ils m'encourageaient et je les ai gardé, tellement ils m'avaient fait plaisir. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas, après tout, c'est devenu assez impersonnel. Je ne pourrai le reprocher à personne si ce n'est moi. Mais le nom de mon site c'est : Ticha blabla. Je veux y trouver mon blabla que j'aimais partager. Tant pis pour les visiteurs, tant pis pour le blogging, il y en aura toujours mais beaucoup moins que ces derniers temps.

Il vaut mieux être vu par une seule personne qui apprécie vraiment ce que je fais que par des centaines qui ne seront que de passage.

 

 

 

 

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*