La fille du boulanger

Ticha Blabla/ juillet 17, 2022/ Blabla (fr)/ 0 comments

Shambles Photo Contest 2022 Entry  - Ticha31

Il était une fois, un jeune homme de bonne famille, fortuné de bien des façons et malgré cette chance, il se retrouvait souvent à être seul. Tous les jours, sur le chemin de l'école, il passait devant cette boulangerie et regardait cette jeune fille au sourire timide et à la gentillesse sans pareille. Il s'y arrêtait tous les jours pour y prendre des friandises, tous les jours pour avoir droit à un de ses sourires et de ses gestes tendres.

Et un beau matin, elle disparut.

Sans mots, sans au revoir...la boulangerie qu'il avait toujours connu, sans aucunes raisons, céda sa place à un aquarium, réserve de la boutique de magie voisine. Tous les jours, maussade, il foulait les pavés de cette ruelle, jamais il n'osait lever les yeux sur la triste échoppe disparue. Seule la plaque indiquait ce qu'avait été le lieu. Les premières semaines s'écoulèrent douloureusement, les mois passèrent tristement, les saisons défilèrent...au fil du temps, par habitude, il continuait d'arpenter cette étrange et sinueuse petite rue dont il connaissait chacune des pierres qui la constituait.

Jusqu'à un certain soir, ou il leva enfin les yeux de la chaussée.

La devanture luminescente l'attirait inexorablement, il remarqua que l'enseigne n'avait jamais souffert des affres du temps, il s'approcha de la vitrine et une voix lui parvint aux oreilles. Un doux chant, un chant plein de lamentations, un chant qui lui transperçait la poitrine de part en part. La gorge serrée, les yeux larmoyants, il ne put croire ce qu'il y vu.

Au fin fond de cette fausse boutique, recroquevillée sur elle-même, se trouvait une étrange créature.

Il se frotta les yeux, frotta la vitre, la cogna, faisant fuir les poissons et autres créatures marines, créant l'agitation nécessaire pour la faire se retourner. La fille du boulanger qui l'avait séduite par ses sourires, se trouvait devant ses yeux, seule une épaisse vitre les séparait. Cette fois-ci, c'est lui qui lui sourit, il souffla dans ses mains, il se concentra, pria que toutes ses années d'études de la magie lui servent enfin. Et d'un seul geste, il l'attira à lui, il la regardait tendrement alors qu'elle était transportée jusque dans ses bras.

Elle ne pleurait plus, elle ne chantait plus, son regard se noyant dans celui du damoiseau qui l'avait enfin reconnu.

 

PS: La photo a été prise à Shambles, une sim que j'ai vraiment adoré.

 

 

 

 

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
*