INFJ-L’avocat

Ticha Blabla/ septembre 29, 2021/ Blabla (fr)/ 0 comments

INFJ...The heck

Il y a un bout de temps, j'ai fait un test de personnalité et j'ai eu ce résultat. Quand bien même, j'en ai eu fait des tas de par le passé. Ce test s'est montré assez juste sur bien des points, je ne suis pas entièrement d'accord avec certaines choses mais cela doit sûrement venir finalement de la spécificité liée au vécu, à l'individualisme.

J’ai trouvé une vidéo sur ce sujet pensant que je marrerai bien.

Elle est en anglais, mais c'est assez compréhensible si on a un niveau correct. Cela parle de paradoxes liés à ce type de personnalité.

-Ils sont introvertis extravertis-

J'ai adoré l'exemple utilisé ! Cela m'a fait rire. Quand bien même certains pourraient croire que je sois extravertie, c'est loin d'être le cas. Autant j'ai des besoins sociaux, comme tout un chacun, autant j'aime me retrouver seule. Il m'est même arrivé de me faire la malle des jours, voir des semaines sans donner de raisons particulières. Un vrai chat de gouttière ! En définitive, la sociabilisation, c'est bien, mais à dose homéopathique.

-Ils sont calmement émotifs-

Si je reprends l'exemple de l'iceberg. Je dirai que c'est le meilleur qui soit. J’intériorise, c'est vrai, et j'emmagasine beaucoup aussi. De ce fait, ça donne un effet « bombe à retardement ». On ne sait jamais quand elle va péter ! Pour y remédier, je me laisse emporter parfois, au lieu de tout garder pour moi, je prends mon courage à deux mains, et je dis ce que j'ai sur le cœur. J'ai rarement le résultat escompté, mais au moins ça soulage un peu. Le fait de ne pas avoir de réaction prévue à ma subite logorrhée va me faire douter sur la pertinence de mon initiative d'ailleurs.

-Ils sont tout aussi logiques que créatifs-

Que c'est flatteur ! Lors de moments où je joue la diva, je dis parfois « Ma logique est implacable ! ». Cela fait souvent rire ! Mais oui, je cherche toujours à être la plus rationnelle qui soit et à analyser les choses froidement. Le pathos, c'est mignon, mais ce n'est pas pertinent lors d'une analyse et cela induit très souvent en erreur. Alors oui, dans ces moments, je deviens une vraie machine. Il est inutile de dire que j'aime écrire, surtout vu mon blog, ni de mentionner mon penchant pour l'expression de mes émotions à travers différents supports artistiques.

-Ils sont des pessimistes optimistes-

Que dire ? Même s'il est vrai que je cherche à ne voir que le bon côté des gens, pour certaines personnes, je ne ferai même pas cette démarche. Si je reste calme, froide, si je ne suis impliquée pas émotionnellement, je verrai de suite que je ne pourrai jamais avoir d'affinités avec. En revanche, si mes émotions parlent, c'est la foire, je deviens aveugle. De plus, mon optimisme ne fait pas la pige à mon pessimisme.

-Ce sont des interlocuteurs incohérents-

Les mèmes m'ont scié ! Il est vrai que naturellement j'ai beaucoup de mal avec les gens que je ne connais pas. Toutefois, j'ai peut être un avantage sur les autres INFJ, mon cerveau fonctionne très vite. De ce fait, j'arrive à rester à peu près cohérente dans mes propos. Même si je passe souvent d'un sujet à un autre en un court laps de temps. Mais cela ne veut pas pour autant dire que je sois douée en communication, loin de là. Toujours la même chose, garder mon sang froid m'a souvent sauvé la mise, apprendre à respirer, à faire le vide. Sinon il ne reste plus que l'option d'anticiper certaines réactions, discussions, à devenir une machine calculatrice et ça passera très bien. Toutefois, ce n'est pas à la portée de tous, je n'ai pas la prétention de pouvoir le faire, de plus j'aime trop la spontanéité pour me transformer en ce genre de robot.

-Ils se battent pour les autres mais pas pour eux-mêmes-

Je suis ce que j'appelle une « idéaliste contrariée » ! Je voudrais vraiment que le monde soit meilleur, j'aimerais que cet univers change. Mais je suis lucide, les changements, si ils sont opérés, c'est souvent pour servir une cause qui desserviras inévitablement le mouvement. Il y a toujours un effet de perversion derrière chaque cause à la mode. Donc, très peu pour moi ! En revanche, me battre pour des personnes, même une seule qui me soit chère, ça, j'acquiesce ! Je vois l'humanité comme une masse informe qui fonce droit dans un mur le sourire aux lèvres, alors vous comprendrez que j'aime les combats épiques, mais pas à ce point. Même si j'abandonne facilement lorsque je dois me battre pour moi. Je garde quand même mon instinct de conservation ainsi que ma dignité.

-Ils voient la situation dans son ensemble, en oubliant les étapes intermédiaires, mais sont toujours perfectionnistes-

Je n'aurai presque rien à redire sur ce passage. C'est vrai, je suis tête en l'air sur certaines choses, perfectionniste sur d'autres, intuitive. Dans le bon sens tout comme dans le mauvais d'ailleurs. Je catégorise les choses, les tâches, et donne même des priorité à mes interactions. De ce fait, enfiler la bonne paire de chaussures, prendre un en-cas, ou bien répondre à un message alors que j'ai d'autres tâches bien plus importantes à l'esprit, tout ça passe à l'as. Même si je ne peux expliquer clairement mon cheminement de pensée ; la plupart du temps, j'en connais les grandes lignes quand même. Cela ne me tombe pas du ciel non plus ! Quant à mon perfectionnisme, c'est une tare ce truc ! Mais aussi, il a besoin d'un moteur. Mon moteur !

-Ce sont des faiseurs de rêves-

C'est mignon mais pour moi, c'est faux! Je dis souvent que je ne suis pas Mère Thérésa, que je ne fais pas de miracles. Même si je peux planifier plein de choses, que je suis une rêveuse, que j'ai des idées plein la tête, que je veux toujours bien faire...J'ai mes limites ! Et puis, à quoi bon être figure de proue ? Alors que j'aime tellement rester dans la cale !

-Conclusion-

Même si je voulais me marrer en regardant cette vidéo, elle m'a faite réfléchir. Outre le fait que c'est du bon cirage de pompes, que tous les paradoxes évoqués n'en sont pas forcément, elle pointe du doigt certaines choses en rapport avec ce type de personnalité. Je dirai que n'est pas Mère Thérésa qui veut, que c'est bien de se référer à ce genre de choses pour se conforter un soir de déprime, mais surtout qu'il ne faut pas se formaliser avec. Chacun a son bagage, chacun a ses propres opinions et façon de vivre, etc...De manière générale, ça me ressemble bien. Mais nul n'est obligé de coller parfaitement à cette étiquette. Même si nous avons une tendance globale vers une catégorie, il est bon de cultiver précieusement nos particularités.

 

 

 

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*