Le sacre du printemps

Ticha Blabla/ mars 20, 2019/ Blabla (en), Blabla (fr)/ 0 comments

Le sacre du printemps

Ce soir c'est l'équinoxe ! Signe que l'hiver cède sa place au printemps. Avec cet avènement, je ne pouvais ne pas poster quelque chose, après tout j'aime tant cette saison. Ce fut donc une immense joie lorsque Lawrence me contacta pour son projet photographique célébrant à la fois le printemps et aussi la féminité. En effet, je trouve aussi que les deux sont étroitement liés et se marient à merveille. Donc je tenais à le remercier pour ce projet qui fut un honneur pour moi, une source d'inspiration, où j'ai dû consacrer bon nombre d'heures. L'écriture des textes m'aura donné du fil à retordre. Et c'est là que je me dois aussi de remercier ma chère Isobel, pour m'avoir aidé à traduire mon anglais des plus maladroits. Personne n'est parfait, n'est-ce pas? Vous souhaitant bonne lecture.

Tonight is the equinox! Sign that winter gives way to spring. With this advent, I couldn't not post something, after all I love this season. It was an immense joy when Lawrence contacted me for his photographic project celebrating both spring and femininity. Indeed, I also find that the two are closely related and marry wonderfully. So I wanted to thank him for this project which was an honor for me, a source of inspiration, where I had to spend a lot of hours. Writing the texts have given me a lot of trouble. And it's there that I must also thank my dear Isobel, for helping me to translate my most clumsy English. Nobody is perfect, isn't it? Wishing you good reading.

Florilège

Pryce: Bloom of Spring Campaign

Printemps, couvre notre nudité de tes pétales,

Printemps, caresse-nous de tes douces rafales.

Étreins-nous de ta délicate chaleur,

Berce-nous aux chants de tes oiseaux rieurs.

 

De ton souffle de vie,

Éveille les fleurs de nos larges prairies.

Enveloppe-nous de ton éclatante lumière,

Laisse-nous déguster les saveurs printanières.

 

Ensemble, admirons ce spectacle,

Digne des plus grands miracles.

Il s'est préparé tout l'hiver durant,

Pour nous faire sourire tels des enfants.

 

Ensemble, laissons-le nous bousculer,

Et même nous émerveiller.

Il est enfin l'heure,

De laisser fleurir nos cœurs.

Spring, cover our nakedness with your petals,

Spring, caress us with your sweet bursts,

Embrace us with your delicate warmth,

Lull us to the songs of your laughing birds.

 

From your breath of life,

Awaken the flowers of our wide meadows.

Envelop us in your bright light,

Let us taste the flavors of the season.

 

Together, let's admire this spectacle,

Worthy of the greatest miracles.

She has been preparing all winter long,

To make us smile like children.

 

Together, let her jostle us,

And even amaze us.

It's finally time,

To let our hearts bloom.

Floraison

Pryce: Bloom of Spring Campaign 2

À peine sortie de son bourgeon, tout doucement, elle s'éveille. Ses courbes féminines élégamment drapées, elle étend ses frêles pétales encore froissés. Sa belle soierie ainsi déployée, elle s'est enfin épanouie. Sous les regards ébahis, sous les lumières, du haut de sa candeur, dans toute sa pudeur ; elle se recroqueville, cherchant encore le réconfort de son cocon. Dans un long soupir, les yeux clos, l'invitation d'une douce ondée se fait de plus en plus alléchante. Le vent caressant ses joues empourprées d'excitation, elle consent enfin à s'ouvrir pleinement, se jetant ainsi dans les tumultes de la vie.

Just out of her bud, slowly she wakes. Her feminine curves elegantly draped, she extends her frail petals, still crumpled. Her beautiful silk so deployed, she has finally bloomed. Beneath, eyes amazed - peering through the lights, to the height of her candor and all of her modesty; she curls up, still seeking the comfort of her cocoon. In a long sigh, eyes closed, the invitation of a gentle shower becomes more and more enticing. The wind caressing her cheeks, flushed by excitement, she finally consents to fully open, throwing herself into the tumult of life.

Magnolia

Pryce: Bloom of Spring Campaign 3

Magnolia, lorsque je clos mes paupières, je ne sens plus que toi. Par tes pétales en corolle, tu m'as fasciné. Avec tes effluves enivrantes, tu m'as envoûté. Le jour où je t'ai humé, tu m'as imprégnée. Dans ma mémoire, comme gravée dans le marbre, tu resteras à jamais. Chaque année, je ne ressens que de hâte de te retrouver et d'à nouveau fusionner. Charme-moi encore et toujours sous un florilège de couleurs chatoyantes. Sous les lumières réchauffant nos cœurs, sous une pluie de pétales virevoltants; avec toi, comment pourrai-je ne pas aimer la nature ?

Magnolia, when I close my eyes, I feel only you. By your petals in corolla, you fascinated me. With your intoxicating smells, you spellbound me. The day I smelled you, you enveloped me. In my memory, as engraved in marble, you will stay forever. Every year, I am eager to find you again and to merge with you once more. Charm me over and over under a plethora of shimmering colors. Beneath the lights warming our hearts, cooled by a rain of twirling petals; with you, how can I not love nature?

 

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*