Beloved

Ticha Blabla/ janvier 18, 2019/ Nix Club (en), Nix Club (fr)/ 0 comments

Beloved

Être aimé ou ne pas être aimé!

C'est un cruel dilemme,non? Tout le monde rêve d'être aimé, priant dieu ou une quelconque entité spirituelle de vous amener l'être qui sera capable de vous voir. Priant que cette personne ne voit que par vous, qu'elle vous apprécie de façon inconditionnelle, de façon obsessionnelle, de façon charnelle, passionnément. Nous recherchons les attentions de nos compères humains. Nous voulons nous démarquer en emportant le plus de cœurs possibles et imaginables, en enflammant le regard du plus grand nombre.

Pour les plus modestes d'entre nous, qui eux se contenteraient que d'une seule personne, une seule qui pourrait déceler en eux la chose extraordinaire qui les rendent uniques. Une seule, qui grâce à ses yeux d'enfant, se mettrait à rêver d'eux, se mettrait à se projeter dans une possible vie à deux. Une seule leur suffirait si seulement, ils pouvaient la trouver, se disent-ils. Une seule, capable de braver l'anonymat, capable de se jeter dans les flots de l'amour, capable de leur apporter le réconfort et la compréhension!

Mais qu'en est-il, lorsque les astres facétieux, vous envoient la personne qui ne convient pas?

Vous savez le pot de colle qui vous harcèle toutes les 5 minutes de votre pauvre existence. L'ennuyeuse de service qui emménage sans même vous prévenir. Le grand possessif qui balaye toutes vos connaissances hors de votre champ de vision. Tout le monde a vécu ce grand désarroi où vous vous dérobez de justesse de cet harceleur, et vous vous cachez, fuyez, pour finir acculé, désespéré, sans voix, dans une totale incompréhension.

Vous en viendrez presque à maudire ces pauvres astres!

Vous vous demandez ce que vous aviez bien pu faire pour mériter cela. Alors en bon humain, vous trichez, mentez, vous dérobez, maudissez. Vous vous détalez, et ne voulez plus entendre parler de ses maudits sentiments, de ces conneries à l'eau de rose. D'ailleurs qui a décrété que cela sentait si bon, d'abord? Qui est celui qui a bien pu inventer ce fichu romantisme? Qui a vraiment besoin de toutes ces futilités surfaites?

L'amour, en somme, peut vous apporter les ailes, celles qui vous font planer au dessus des nuages, un bonheur incomparable lorsqu'il est vécu à deux. Toutefois, lorsqu'il ne touche que l'un des deux partenaires, cela amène des tracas, des ennuis et parfois de grands désastres. Ici on dit "Mieux vaut être seul que mal accompagné", c'est tellement vrai! Pourtant le mal du siècle est bel et bien la solitude,non? En tant qu'animal social, peu importe ce que nous pouvons penser de l'amour, il se trouve que tout le monde a besoin de sentir son petit cœur vrombir.

 

 

 

 

Ce que je porte sur la photo/What I am wearing on the pic:

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*